Hypochrisie féminine (féministe) ou méconnaissance de son corps ?

Les limites du féminisme.

Une jolie fille a tout loisir de se balader en djean quand elle souhaite passer inaperçue.
Quand elle se promène – parmi les hommes, en jupe mini raz-duc – non seulement elle exerce sa liberté mais elle sert d’attrape mouche.
Notons que la plupart du temps, elle provoque sciemment, même si elle n’en est pas consciente. C’est son corps, ses hormones, qui prennent le contrôle.

L’idée est que : en plaine ovulation, elle souhaite être fécondée par un mâle mais « pas par n’importe lequel », son intelligence, son sur-moi la contrôlant encore un minimum.

Débrifingue: Mesdemoiselles, mesdames // ne pleurnichez pas quand vous provoquez.. il y a d’autres façons d’exercer sa liberté.

Ces considérations ne s’appliquant bien sûr, pas aux moches mal baisées.

Autre considération :

« Promotion canapé » est une expression à double sens

– Malheureux « droit de cuissage » mais aussi

– Méthode utilisée par des filles pour obtenir ce qu’elles souhaitent !!

[Tags Keywords viol exciter allumer allumeuse]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s