Elle est bien bonne

«Ne tire pas p***** !» : quand un perroquet dénonce une femme qui a tué son mari

Une Américaine résidant dans le Michigan a été reconnue coupable du meurtre de son mari, après que son perroquet a imité ce dernier à la perfection devant les enquêteurs, répétant ses derniers mots avant son trépas. Elle risque la prison à vie.

Sur RT.

Comme couac, la femme n’est pas toujours l’avenir de l’homme et la perroquette (ou perroquet) de la femme ~~

Note sur l’illustration qui n’est pas contractuelle du tout.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s