En souhaitant au moins un ou deux morts par jour ! sur Paris IDF ( Coup de gueule pédestre)

.. pour que ça leurs entre dans la caboche.

Les deux mois passés, j’avais comme occupation principale de circuler à pieds, deux heures par jour dans Paris.
On le ressent relativement peu quand on a à se déplacer que d’un endroit à un autre en 6 minutes mais quand c’est long, on comprend combien le bagnoles, les motos scouteurs et aussi vélocipèdes en prennent à leur aise au grand dam des piétons dont moi.

Cette connasse c’est cassé la gueule pour m’éviter dans un couloir marqué « vélo ».
Bien fait pour elle !
Pour justifier sa vitesse impressionnante, elle gueula « Mais je vais à l’hôpital ! »
Là, c’est sûr qu’elle va y aller.
M’en fous, bien fait !

Je n’aurais pas pris le stylo Bic si BFM/Paris n’en avait fait un reportage en boucle ce 26 juillet, – reportage sur la liberté que prennent les machines genre vélo moto bagnole ou autres.

Deux heures de marche dans Paris, c’était en moyenne deux menaces – soit qu’un enc*lé de taxi manquait de me bousculer dans le passage clouté ou que le scooter me pousse sur le trottoir.

Je ne suis pas vache quand même.. je ne souhaite pas vraiment leurs morts mais ce serait bien qu’un ou deux de ces connards, connasses aussi – par jour, se retrouve à l’hosto après une chute ou une collision..
La chaise roulante ? non pas-quand-même, mais au moins une petite fracture du crâne.. un tibia, enfin : de quoi les calmer.

Si un piéton traverse une piste cyclable, qui doit s’arrêter ?

L’usager le plus faible est toujours considéré comme prioritaire. Face à un piéton, le cycliste doit donc s’arrêter.

Fermez le ban ♪ ♫ !

Quand je me transforme en outurobiliste, alors – je jubile quand je vois un motard allongé à 10 mètre de son engin, si possible un peu de sang.
Leur mobilité aidant les motards à faire des conneries.. de se prendre une porte DROITE en plein dans la gueule 😉

C’est un mécanisme simple : le pire des cons se sent supérieur, investi d’une mission (aller acheter le pain et une boite de Vache qui Rit) quand il est motorisé ou pédalisé..
Ça me fait penser.. les années 80, c’est celui qui avait le plus grand télé-objectif qui était le plusse-mieux, le cheffe – peu importe la taille de son pénis. Et c’est comme ça pour tout: comme ce con en grosse Mercedes noire qui est sûr d’être descendu de la cuisine à Jupiter puisque moi, je marche à pieds et il QU’IL PEUT me bousculer dans le passage piétons. Idem le cycliste ou ce motard minable avec son 455 qui est sûr d’avoir « quelque chose » de plus que moi.
Comme le téléobjectif, la grosse moto soupçonne très généralement un manque de puissance par ailleurs / enfin : je me comprend !

Connards et pov-types !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s